header site background image

Alerte citoyenne

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Compléter cette fiche

2387

Visites sur la fiche

Publiée le : 26 avril 2021

Dernière modification le : 08 mai 2023

Plusieurs immeubles de cet îlot, bordé par les rues Saint-Urbain, de la Gauchetière Ouest, Côté et Viger, ont été acquis par l’entreprise Investissements 1000 St-Urbain Ltée., entreprise gérée par Brandon Shiller et Jeremy Kornbluth. Nous sommes préoccupés par cette récente acquisition, car elle pose un risque à l’effet que la reconversion de ces bâtiments transforment profondément et irrémédiablement ce secteur historique et touristique, connu aujourd’hui sous le nom de Quartier chinois et qui fut au cours des 19e et 20e siècles le faubourg « Près-de-ville » puis le faubourg Saint-Laurent.

Ajouter de l’information supplémentaire
slider image

Ancienne église Free Presbyterian, rue Côté

Source: Élyse Lévesque, 2021

slider image

Association chinoise de Montréal (112, de la Gauchetière Ouest)

Source: Élyse Lévesque, 2021

slider image

Ancienne école chinoise (106, de la Gauchetière Ouest)

Source: Élyse Lévesque, 2021

slider image

Ancienne British and Canadian School

Source: Élyse Lévesque, 2021

slider image

Ancien temple maçonnique chinois (116-118A, de la Gauchetière Ouest)

Source: Élyse Lévesque, 2021

slider image

Vue du Quartier chinois, 1978

Source: Daniel Heikalo, photographe

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Le bâtiment situé au 106, de la Gauchetière Ouest est une ancienne école chinoise. Il témoigne d’une architecture homogène avec les bâtiments adjacents, construits vers 1865, en plus d’une rallonge de bois à l’arrière du bâtiment. Le restaurant qui occupait le rez-de-chaussée a fermé définitivement et le local commercial est donc actuellement vacant.

 

Construite vers 1865, cette maison de faubourg du 112, de la Gauchetière Ouest aurait servi de synagogue au début du 20e siècle, pour ensuite devenir l’hôpital chinois des Soeurs de l’Immaculée-Conception de 1920 à 1962. L’épidémie de grippe espagnole touchant durement le quartier, les Soeurs avait ouvert d’urgence un hôpital pour les habitants chinois qui étaient victimes de discrimination dans les autres hôpitaux de la ville. On y trouve aujourd’hui l’Association chinoise de Montréal ainsi qu’un atelier d’artiste.

 

L’ancien temple maçonnique chinois (116-118A, de la Gauchetière Ouest) est une typique maison de faubourg construite probablement aux alentours de 1865. La façade avant est en pierre calcaire taillée (pierre grise de Montréal), alors que la façade arrière est faite de pierres équarries et de briques au troisième étage. Originalement, la maison possédait deux étages et un toit à deux versants, coiffé de trois mansardes; elle compte aujourd’hui trois étages. Les travaux majeurs de remplacement du toit, de l’ajout d’un étage et de la réfection de la façade en pierre de taille ont été effectués entre 1894 et 1912. Les corbeaux en pierre témoignant de ce changement sont toujours visibles à l’avant et à l’arrière du bâtiment. Une ancienne porte cochère menant à la cour relie le bâtiment à celui de l’Association chinoise de Montréal voisine.

La cour arrière est entièrement emmurée et intacte depuis de nombreuses décennies ; de simples travaux de jardinage ont mis au jour plusieurs objets du 19e siècle, confirmant la désignation de secteur d’intérêt archéologique à fort potentiel selon le règlement d’urbanisme de l’arrondissement. Actuellement, le local commercial du rez-de-chaussée est vacant, ainsi que l’appartement au 1er étage.

 

Le bâtiment de la British and Canadian School (120, de la Gauchetière Ouest / 1009, Côté) a été grandement modifié depuis 1826, l’année de sa conception. C’est l’architecte James O’Donnell qui en aurait dessiné les plans, et le maître-maçon John Redpath qui l’aurait construit. O’Donnell avait, pour sa part, une autre oeuvre d’envergure en chantier au même moment : la basilique Notre-Dame, débutée en 1824. John Redpath, alors âgé de 30 ans, aura subséquemment deux autres grands chantiers, le canal Lachine et le canal Rideau, avant de fonder la raffinerie de sucre Redpath et d’être membre du conseil municipal de Montréal de 1840 à 1843. Sur les plans de O’Donnell, l’école avait deux étages et comportait un toit en pavillon surmonté d’un dôme octogonal. L’école non confessionnelle, gratuite et mixte pouvait accueillir 275 enfants, majoritairement issus de la classe ouvrière. En 1866, l’école passe aux mains de la Commission scolaire protestante. Des modifications sont apportées en 1874 : le bâtiment est élargi, un étage est ajouté ainsi qu’un toit à fausse mansarde, et la fenestration est modifiée. Actuellement, Wing’s Noodles est toujours en affaires dans ce bâtiment.

 

L’église Free Presbyterian a été construite en 1848. Une partie de ce bâtiment est aujourd’hui intégrée au bâtiment visible au 985-991, rue Côté. Elle sert aujourd’hui d’entreposage et d’usine produisant les nouilles et les biscuits de fortune de la compagnie Wing’s Noodles et l’association Service à la Famille Chinoise du Grand Montréal y a aussi ses locaux. Il semble que le bâtiment aurait été dessiné par l’architecte John Ostell. Le bâtiment était à l’époque coiffé d’un toit en fausse mansarde à deux versants supportant un clocher, ainsi que trois portes à l’avant.

En 1884, le fabricant de cigares Samuel Davis prend possession du bâtiment pour y installer le Tobacco Co. of Canada Ltd. et apporte plusieurs modifications au bâtiment, dont l’ajout de 3 étages et de deux tours en façade. Un autre étage est ajouté en 1945. Actuellement, le bâtiment de pierres et de briques comporte six étages ainsi qu’un toit plat. Plusieurs propriétaires se succèdent jusqu’à la famille Lee qui a récemment vendu. Leur commerce, Wing’s Noodles, a conclu un bail locatif avec le nouvel acheteur pour continuer d’occuper les lieux et maintenir leurs activités. Enfin, le chapitre d’arrondissement de Ville-Marie du Plan d’urbanisme de Montréal identifie l’immeuble comme un édifice industriel d’intérêt patrimonial hors secteurs de valeur exceptionnelle.

 

Ces immeubles, ainsi que la majeure partie de l’îlot dont ils font partie, sont inclus dans l’aire de protection de l’Église de la Mission-Catholique-Chinoise-du-Saint-Esprit. Cette église, construite en 1834 et 1835 par l’Église sécessionniste d’Écosse, a été classée par le Ministère des Affaires culturelles le 16 mars 1977 et une aire de protection a été délimitée et confirmée le 19 janvier 1978. Selon le site du Ministère de la Culture et des Communications du Québec, l’aire de protection, bien qu’elle « n’a pas comme but de protéger les bâtiments situés à proximité de l’immeuble classé, […] permet de contrôler certaines interventions effectuées à proximité de l’immeuble classé, comme les constructions. Elle favorise la préservation de la valeur patrimoniale de l’immeuble classé en assurant le maintien d’un environnement compatible avec cette valeur. »

Le 26 mai 2021, le gouvernement du Québec, par le biais du Ministère de la Culture et des Communications, ainsi que la Ville de Montréal ont annoncé la formation d’un « comité de travail sur la protection patrimoniale du quartier chinois montréalais. […] Le comité aura pour mission de trouver les meilleurs moyens de préserver l’identité de ce quartier de la métropole. Au cours des prochains mois, il formulera des recommandations sur une stratégie globale de protection et de mise en valeur du quartier. »

Le 18 juin 2021, la Ville de Montréal a présenté son Plan d’action 2021-2026 pour le développement du Quartier chinois, réalisé avec la participation du Centre d’écologie urbaine de Montréal. Selon la Ville, ce document est le « [f]ruit d’une démarche rigoureuse de consultation et de concertation [et il] vise à revitaliser, protéger et pérenniser ce quartier emblématique par le biais du déploiement de stratégies d’action organisées dans le temps, de l’identification de collaborateurs, ainsi que de la définition d’indicateurs de réalisation. » Ce plan contient 25 stratégies d’action, lesquelles « découlent d’une vision d’ensemble structurante, qui se décline en quatre grandes orientations stratégiques », soit la qualité de vie, le logement ainsi que les espaces publics; la vitalité commerciale; l’identité, le rayonnement et le patrimoine; la concertation du quartier.

 

Enfin, en janvier 2022, le ministère de la Culture et des Communications, en collaboration avec la Ville de Montréal, a annoncé un avis d’intention de classement pour le site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois, de même que pour l’édifice de l’ancienne British and Canadian School et l’ancienne manufacture de cigares S. Davis and Sons.

  • Municipalité ou arrondissement

    Ajouter

    Arrondissement Ville-Marie

  • Enjeu(x)

    Ajouter

    Protection du patrimoine

    Développement urbain

    Intérieurs

  • Propriétaire(s)

    Ajouter

    Privé: entreprise

  • Menace(s)

    Ajouter

    Vacant

    Méconnaissance

    Pression foncière et spéculation

    Usage inapproprié ou incompatible

    Démolition

  • Conception

    Ajouter

    John Ostell, architecte (Ancienne église Free Presbyterian); James O’Donnell, architecte; John Redpath, maître-maçon (British and Canadian School)

  • Responsable(s)

    Ajouter

    Propriétaire (Investissements 1000 St-Urbain Ltée; Brandon Shiller et Jeremy Kornbluth)

  • Catégorie(s)

    Ajouter

    Commercial

    Institutionnel

    Résidentiel

  • Année de construction

    Ajouter

    Vers 1865

  • Statuts de reconnaissance

    Ajouter

    Situé dans l’aire de protection de la Mission-Catholique-Chinoise-du-Saint-Esprit; Édifice industriel d’intérêt patrimonial hors secteurs de valeur exceptionnelle (Ancienne église Free Presbyterian)

Actualités et couverture médiatique

Restez à l’affût des derniers développements de ce dossier

8 décembre 2022

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Montréal réduit les hauteurs permises dans le Quartier chinois

Le Devoir

Lire l’article complet

25 janvier 2022

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Québec protégera le coeur du Quartier chinois

Le Devoir

Lire l’article complet

24 janvier 2022

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Activists cheer as Quebec, Montreal set to protect Chinatown heritage

Montreal Gazette

Lire l’article complet

24 janvier 2022

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Le quartier chinois sera mieux protégé : «Il faudra plus»

Noovo Info

Lire l’article complet

22 janvier 2022

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Québec intervient pour protéger le cœur du quartier chinois de Montréal

Radio-Canada

Lire l’article complet

6 juin 2021

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Le quartier chinois de Montréal est menacé par l’embourgeoisement

ICI Radio-Canada

Lire l’article complet

6 juin 2021

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Le Quartier chinois à la croisée des chemins

La Presse

Lire l’article complet

28 mai 2021

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Un héritage culturel menacé

Le Téléjournal 18h30, ICI Radio-Canada Télé

Lire l’article complet

27 avril 2021

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Inquiétudes pour l’avenir du Quartier chinois

Le Devoir

Lire l’article complet

27 avril 2021

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Inquiétudes pour l’avenir du Quartier chinois

Le Devoir

Lire l’article complet

26 avril 2021

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Alarm in Montreal’s Chinatown as developer buys up much of historic block

Montreal Gazette

Lire l’article complet

16 avril 2021

Site patrimonial du Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois

Des artéfacts découverts en réaménageant sa cour

TVA Nouvelles

Lire l’article complet
Voir toutes les actualités
background image

Passez à l’action!

Les actions d’Héritage Montréal sont parfois directes et publiques, parfois plus discrètes, mais le patrimoine, c’est l’affaire de tous. Avec Memento, nous souhaitons mieux vous accompagner et catalyser vos ambitions, vos idées et vos actions. Que votre rôle soit celui d’explorateur, de révélateur, de protecteur, d’idéateur ou d’investisseur, cette plateforme nous aidera à maintenir ensemble une action cohérente pour protéger et mettre en valeur le patrimoine métropolitain.

Découvrir la boîte à outils

Rejoignez la discussion!

Quel regard portez-vous sur ce site montréalais? Quel héritage nous a-t-il laissé? Quel avenir peut-on lui créer? Par où commencer pour y arriver? Qui veut participer au projet?

Vous avez des questions? Vous souhaitez en faire davantage, mais il vous manque de l’information? Consultez notre boîte à outils pour en apprendre plus sur le patrimoine de la région métropolitaine de Montréal, les mécanismes de préservation en place et les actions possibles.