header site background image

Alerte citoyenne

Église Notre-Dame-des-Champs

187, boulevard Iberville, Repentigny

Compléter cette fiche

288

Visites sur la fiche

Publiée le : 19 mai 2023

Dernière modification le : 19 mai 2023

Les années 1950 et le début des années 1960 représentent un moment charnière pour l’histoire de Repentigny. Cette époque est caractérisée par un important essor démographique et marque le début de l’urbanisation de la municipalité. En raison de l’accroissement rapide de la population sur la pointe de la presqu’île, la paroisse Notre-Dame-des-Champs est fondée en 1957. Repentigny obtient son statut de ville la même année. Après avoir pratiqué le culte dans une petite chapelle d’été et dans les gymnases des écoles du quartier, l’église Notre-Dame-des-Champs voit le jour en 1963 selon les plans de Roger D’Astous et son associé Jean-Paul Pothier. Il s’agit de la première église à être érigée sur le territoire de Repentigny depuis l’église de la Purification-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie, construite en 1723.

Ajouter de l’information supplémentaire
slider image

Église Notre-Dame-des-Champs, vue arrière

Source: Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2023

slider image

Église Notre-Dame-des-Champs, vue latérale

Source: Andréane Beloin, 2017 (Ministère de la Culture et des Communications du Québec)

slider image

Infiltrations sur les parois de la nef

Source: Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2023

slider image

État des bardeaux de cèdre (détail)

Source: Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2023

slider image

Plafond de la nef

Source: Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2023

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

L’église Notre-Dame-des-Champs est un objet tout à fait singulier dans le paysage repentignois, mais aussi dans la production architecturale de lieux de culte au Québec. Il s’agit d’une œuvre exceptionnelle dont les formes ont suscité toutes sortes d’interprétations : la lyre du roi David, des mains en prière, une coque de navire, une sacoche, etc. Notre-Dame-des-Champs se démarque des autres églises de D’Astous par l’utilisation d’une structure en acier camouflée. L’architecte avait plutôt l’habitude d’employer le béton ou le bois lamellé-collé et laissait souvent l’ossature de ses églises apparente. D’Astous opta plutôt pour une charpente légère en acier puisque la nature du sol de Repentigny, composé d’une épaisse couche de glaise, n’aurait pas pu supporter une structure lourde, en maçonnerie par exemple.

Les bardeaux de cèdre de la toiture, qui contribuent grandement au caractère distinct du bâtiment, datent de l’inauguration de l’église et doivent être remplacés. Ils sont dans un état de vétusté avancé : on en trouve des morceaux partout autour de l’église et des traces d’infiltration ont commencé à apparaître dans la nef. La paroisse désire entreprendre les travaux de restauration de la toiture, mais n’a pas les fonds nécessaires pour lancer le chantier. Le montant estimé de la restauration s’élève à plus de 3 millions $ et la somme à débourser par la paroisse est fixée à 1,1 million $.

L’église figure à l’inventaire des lieux de culte du Québec et est hiérarchisée incontournable (A) par le Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ), mais ne bénéficie d’aucun statut de protection officiel.

Lien externe

  • Municipalité ou arrondissement

    Ajouter

    Repentigny

  • Enjeu(x)

    Ajouter

    Protection du patrimoine

  • Propriétaire(s)

    Ajouter

    Privé: organisation religieuse

  • Menace(s)

    Ajouter

    Manque d’entretien

    Méconnaissance

  • Conception

    Ajouter

    Roger D’Astous et Jean-Paul Pothier, architectes

  • Responsable(s)

    Ajouter

    Propriétaire (Fabrique de la paroisse Notre-Dame-des-Champs)

  • Catégorie(s)

    Ajouter

    Religieux

  • Année de construction

    Ajouter

    1962-1963

  • Statuts de reconnaissance

    Ajouter

    Inventoriée (Inventaire des lieux de culte du Québec, 2003-2004)

background image

Passez à l’action!

Les actions d’Héritage Montréal sont parfois directes et publiques, parfois plus discrètes, mais le patrimoine, c’est l’affaire de tous. Avec Memento, nous souhaitons mieux vous accompagner et catalyser vos ambitions, vos idées et vos actions. Que votre rôle soit celui d’explorateur, de révélateur, de protecteur, d’idéateur ou d’investisseur, cette plateforme nous aidera à maintenir ensemble une action cohérente pour protéger et mettre en valeur le patrimoine métropolitain.

Découvrir la boîte à outils

Rejoignez la discussion!

Quel regard portez-vous sur ce site montréalais? Quel héritage nous a-t-il laissé? Quel avenir peut-on lui créer? Par où commencer pour y arriver? Qui veut participer au projet?

Vous avez des questions? Vous souhaitez en faire davantage, mais il vous manque de l’information? Consultez notre boîte à outils pour en apprendre plus sur le patrimoine de la région métropolitaine de Montréal, les mécanismes de préservation en place et les actions possibles.