header site background image

Alerte citoyenne

Clinique de l’inspection des viandes

7070, avenue Casgrain, Montréal

Compléter cette fiche

1129

Visites sur la fiche

Publiée le : 27 janvier 2017

Dernière modification le : 06 novembre 2020

Comme la reconstruction à l’identique n’apparaît plus être une solution patrimoniale en 2017, les Ami.e.s du Marché Jean-Talon souhaitent que les citoyen.ne.s soient consultés sur l’avenir du site, sa fonction et son apparence.  En effet, il s’agit d’un lieu stratégique, très fréquenté et sensible à la spéculation. Le nouveau bâtiment devra respecter l’ensemble architectural composé des pavillons du Marché Jean-Talon et de la caserne de pompiers voisine.

Ce site mérite que la Ville et les citoyen.ne.s mènent une sérieuse réflexion sur son avenir pour que l’option retenue soit à la mesure du bâtiment disparu et de son histoire. Trop souvent, les démolitions ou les démantèlements  de bâtiments patrimoniaux sont succédés par des décennies au cours desquels les lieux tombent à nouveau à l’abandon et font place à des champs de graviers ou des stationnements de surface.

Ajouter de l’information supplémentaire
slider image

Clinique_inspection_viandes

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Extrait de la fiche du bâtiment sur le répertoire des propriétés municipales d’intérêt patrimonial de Montréal:

«Ce petit bâtiment, situé à l’intersection des rues Casgrain et Shamrock, a été construit en 1935 selon les plans de l’architecte en chef de la Cité, Donat Beaupré, qui a dirigé la conception de dizaines d’édifices municipaux durant les années 1930, 1940 et 1950. À l’origine, ce bâtiment servait de clinique d’inspection alimentaire pour la viande vendue au marché Jean-Talon voisin. Des normes strictes en matière d’approvisionnement en produits alimentaires sont adoptées par les autorités municipales en 1927, à la suite d’un épisode de fièvre typhoïde. Plusieurs cliniques de ce genre sont ainsi aménagées dans les différents marchés de la ville, apparus ou réaménagés dans le cadre des travaux de chômage du début des années 1930. Cet édifice, bien qu’il ait aujourd’hui perdu sa vocation originale, témoigne de l’évolution des services d’hygiène publique.

La clinique, réaménagée et agrandie vers 1958, est représentative de la production du début des années 1930 par son architecture Art déco. Ses lignes et volumes épurés, son accent mis sur la verticalité par des pilastres, des fenêtres étroites et des avancées verticales ainsi que son garde-corps stylisé la rattachent à ce style. Des jeux de briques dans le parapet et au sommet des pilastres, rehaussés par des solins de cuivre, complètent l’ornementation du bâtiment. La clinique forme un ensemble architectural d’intérêt avec deux immeubles voisins érigés à la même époque, également d’influence Art déco, soit le poste d’incendie no 31 et le pavillon principal du marché Jean-Talon.»

Le bâtiment est vacant depuis 2010. Il a fait l’objet d’un énoncé patrimonial en 2013. En 2014, l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie lance le projet d’aménagement urbain de l’avenue Shamrock. Le bâtiment fait partie des préoccupations de citoyens lors de la consultation publique lancée en 2016. Suite à une inspection, il semblerait que l’ensemble de la structure soit contaminé par la présence de moisissures. La Ville analyse présentement différentes possibilités d’usage, dans la perspective d’un redéveloppement de cet immeuble.

  • Municipalité ou arrondissement

    Ajouter

    Rosemont–La Petite-Patrie

  • Enjeu(x)

    Ajouter

    Protection du patrimoine

    Paysage urbain

  • Propriétaire(s)

    Ajouter

    Public: municipal

  • Menace(s)

    Ajouter

    Vacant

    Manque d’entretien

    Pression foncière et spéculation

    Démolition

    Vandalisme

  • Conception

    Ajouter

    Donat Beaupré, architecte

  • Responsable(s)

    Ajouter

    Division des immeubles – Ville de Montréal

  • Catégorie(s)

    Ajouter

    Institutionnel

  • Année de construction

    Ajouter

    1935

  • Statuts de reconnaissance

    Ajouter

    Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle – Marché Jean-Talon

background image

Passez à l’action!

Les actions d’Héritage Montréal sont parfois directes et publiques, parfois plus discrètes, mais le patrimoine, c’est l’affaire de tous. Avec Memento, nous souhaitons mieux vous accompagner et catalyser vos ambitions, vos idées et vos actions. Que votre rôle soit celui d’explorateur, de révélateur, de protecteur, d’idéateur ou d’investisseur, cette plateforme nous aidera à maintenir ensemble une action cohérente pour protéger et mettre en valeur le patrimoine métropolitain.

Découvrir la boîte à outils

Rejoignez la discussion!

Quel regard portez-vous sur ce site montréalais? Quel héritage nous a-t-il laissé? Quel avenir peut-on lui créer? Par où commencer pour y arriver? Qui veut participer au projet?

Vous avez des questions? Vous souhaitez en faire davantage, mais il vous manque de l’information? Consultez notre boîte à outils pour en apprendre plus sur le patrimoine de la région métropolitaine de Montréal, les mécanismes de préservation en place et les actions possibles.